Chargement de la page en cours... 


FOOT R C I (01)

LES EVENEMENTS DE MOKHFI


L’A.S.I composé de 07 joueurs musulmans connaissait la belle époque En championnat

Au cours d’un déplacement effectué à ORAN le joueur MOKHFI rend visite à sa famille pour voir sa mère qui venait de sortir de l’hôpital d’ORAN

Il proposa de la ramener avec lui en car, de retour en ville il chargea  STAMBOULI chauffeur chez Mer VERDOUX président

 du club pour lui demander l’autorisation qui fut accordée,

 au moment du départ la mère  De MOKHFI était assise

 à l’arrière, elle fut aperçu par AZZOPARDI Paulus

Et ce dernier incommodé par cette présence déclara à ses compatriotes

<<Tiens, tiens il nous manque plus que les femmes à emmener avec nous>>

STAMBOULI qui entendait ces propos répliqua et la discussion tourna Au vinaigre, ce dernier donna sa démission sur le

champ suivi de presque la Totalité des joueurs musulmans

STAMBOULI,MEKKI Feghoul , BELDJILLALI M’hamed , TAHRI Abed,BERAI Mohamed,        

 SAIDOUNE Abed,BENYAMINA Bouabdellah,le R.C.M.I encouragé Par cette démission en série forme un comité solide compose comme

Suite: BENOUALI Abdelkader,TOUATI Ahmed,

BELMIHOUB Bouabdellah BENALIOUA Amed,

BENKHELIFA Mohamed,MESSAOUDI Aek

BELDJILLALI Abdelkader,TAZGHAT Djillali,

KAHAL Abdelkader,BENOUADDAH M’hamed ,

Après sa première réunion extraordinaire le club fut affilié au district de MOSTAGANEM sous l’égide de la L’O.F.A

Au cours des années 1947-1948 le groupe est formé des

 équipes suivantes : BOSQUET-LA PASSET-AIN TEDLES-CASSAIGNE-TOUNIN-

ZEMOURA-ST AIME-US RENAULT-JSM RELIZANE-MONGOLFIER-

RCMI et YELLEL

     

Dans cette dernière localité ou nous nous sommes déplacés

pour disputés

Une rencontre amicale sur l’invitation des locaux, Au cours du matche et alors que le score était à notre avantage, des perturbateurs provoquent des

incidents, un déluge de pierres s’abat sur le terrain

de jeu, une pierre frôle le joueur BENALI Djillali et blesse son partenaire BENYAMINA Bouabdellah,

Mer TOUATI Ahmed vice président est sauvagement massacré à coup de bâton.

Le matche interrompu, heureusement des nomades

 (BENI AMEURS )qui Se trouvaient dans les parages sont venus à notre secours avec leurs Bâtons et limitèrent les dégâts.

Pendant la ziara

De SIDI ABED les BERAI-KHERMACHI-ABDALI- BENYAMINA rendent la monnaie d’une façon

réciproque aux Agresseurs.

Pour se réconcilier et devenir des bons amis par la suite.                    

     

L’A.S.I amputé de joueurs musulmans en conserve

néo moins
deux Se trouva  affaibli. Pour une rencontre capital et surtout
 pour Sauver l’honneur du club le secrétaire de L’A.S.I nous demanda  D’autorisé le joueur TAHRI Abed à jouer le match qui devait se Dérouler a INKERMANN face au S.C.Sigois après une réunion 
Extraordinaire du RACING le comité refusa purement et simplement  cette participation.
Les dirigeants de L’A.S.I utilisant tous les moyens jusqu'au Chantage, TAHRI Abed travaillant à l’époque chez les frères LAURENTEst menacé de licenciement .

de par la force des choses

il Participe à la rencontre malgré les réserves prises à son Encontre le matche fut gagné parl’équipe visiteur sur le score De un bute à zéro.

A partir de cette date L’A.S.I glisse dans les ténèbres pour Ne plus réapparaître.